Le climat mérite l’insurrection, message à la « gauche radicale »*

Depuis la fin de l’année 2018, nous avons eu la chance de voir surgir deux mouvements sociaux réguliers, preuve d’un ras-le-bol général. D’une part les actes gilets jaunes les samedis, de l’autre les grèves des élèves les jeudis. Dans l’un comme dans l’autre la gauche radicale belge aura été assez timide et peu présente (du moins au début pour la grève des élèves).

C’est à ce sujet que je m’exprime aujourd’hui. On aura eu que très peu l’occasion de voir cette gauche radicale se bouger pour le climat, les fois où elle surgissait cela s’apparentait plus à un devoir, à une tâche, qu’à une réelle envie de faire changer les choses. Puis soudain… création de départs anticapitalistes, formation d’un « block », comme si soudainement cette gauche remarquait que quelque chose était entrain de se passer et que ça ferait tache de ne pas en être. Mais vous êtes-vous déjà posé la question de votre place au sein de tout cela ? Vous qui venez perpétuer le folklore de la cagoule, vous êtes-vous déjà demandé à quoi servait cette dernière ?

Je ne suis pas fervent du slogan « on est plus chaud que le climat », je pense personnellement que ce n’est pas vrai, ma vision des choses change petit à petit quand je vois tous ces élèves se bouger, une chose est sûre, vous ne l’êtes pas. Vous criez le climat mérite l’insurrection, mais dans vos rangs encagoulés personne ne semble avoir envie de cette insurrection, on attend toujours la mise en pratique du « aussi non ça va péter ». Alors oui on pourrait se dire que dans une manif plein d’écoliers il serait irresponsable de foutre le zbeul (je ne viendrai pas sur le fait que dans les autres manifs cela ne pète pas non plus…), certes, mais certains de ces jeunes ont l’air plus déterminés que vous à ce que ça pète. Vous pourriez également distribuer des textes, parler aux personnes sur place, leur expliquer la nécessité d’un changement radical,… Essayer d’éveiller les conscience. Mais non, vous vous contentez de former un petit block dans lequel vous restez entre vous en vous contentant de faire un petit nord-midi rappelant les balades printanières des syndicats en perpétuant un folklore qui ne veut plus rien dire, vous reproduisez juste un spectacle trop vu, trop fait, que tout le monde connaît par cœur. Le seul domaine dans lequel vous êtes radicaux est das la misérabilité.

*Je ne m’adresse pas à l’entièreté de la gauche radicale non plus, calme toi avant de venir chouiner dans les commentaires parce que tu as l’impression que ta petite personne est visée

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s